En Inde, le ghee est vénéré ! C’est une merveille à introduire dans tous vos plats, issue de l’ayurvéda qui est riche de connaissances pour prendre soin de la jeune accouchée.

Le Ghee le mois d'or

Crédit photo : Getty Images

Préparez des réserves de ghee avant votre accouchement, il se conserve sans problèmes.

Incontournable en ayurvéda, aussi bien en cuisine qu’en médecine, le ghee aide à l’assimilation et à l’absorption des nutriments, il développe et renforce les épices que l’on y faire frire, il consolide le système immunitaire, contribue à la lubrification des tissus, apaise le système digestif et le système nerveux. Il est connu enfin pour augmenter l’intelligence et les fonctions mentales, améliorer la vision et la fonction enzymatique. 1 c. à café de ghee/jour est gage de bonne santé. Si le ghee est assez cuit, il peut se conserver indéfiniment car il n’y a plus ni eau, ni protéines. S’il commence à moisir après deux semaines, il n’a pas été assez cuit. L’idéal consiste à en préparer quelques semaines avant le terme.

Vous pourrez aussi l’incorporer à vos préparations comme le curry : vous ferez fondre vos oignons ou vos épices dans un noix de ghee ou pour la cuisson d’un simple riz pilaf !

La préparation : 

Utilisez du beurre doux, bio de préférence. Coupez une plaquette de beurre de 250 g en quelques morceaux. N’hésitez pas à préparer plusieurs plaquettes en une seule fois, ce sera rapide à préparer et vous aurez des réserves pour toute la durée du Mois d’Or. 

Faîtes chauffer à feu très doux dans une casserole à fond épais jusqu’à ébullition.

Patientez 20 mn en retirant de temps en temps la mousse blanche en surface. Les parties « solides » du beurre vont descendre au fond de la casserole. Versez dans un bocal à confiture, propre et sec.

Il est possible aussi de le filtrer avec une passoire à thé assez fine ou un filtre à café placé dans un entonnoir. Le ghee peut se conserver plusieurs semaines à l’extérieur du frigo (pratique !).