Batchcooking à domicile, une solution parfaite pour bien manger en postpartum

Delphine Gianco propose un service batchcooking durant le postpartum dans la région toulousaine

Après la grossesse et l’exploit de l’accouchement, le corps maternel est en plein bouleversement. Il a besoin d’énergie. Ici, j’interviewe deux professionnelles du Mois d’Or, qui ont mis au point un service génial : le batchcooking à domicile. Avant la naissance ou durant le postpartum, elles se rendent chez vous pour vous concocter des plats savoureux et adaptés au corps maternel.

Céline Chadelat :  Pouvez-vous vous présenter ?

Delphine Gionco : Je suis accompagnante postnatale pour le Mois d’Or dans la région toulousaine et maman de deux jeunes enfants. J’accompagne les femmes et les familles sur le plan émotionnel, mais aussi dans les aspects pratiques pour alléger la charge mentale de la jeune mère et du co-parent.

Florence Keller : Je suis conseillère en économie sociale et familiale. Je me suis aussi formée avec le Mois d’Or, les enseignements sur l’alimentation font partie des choses qui m’ont bien plu. Le Mois d’Or m’a permis de compléter mes connaissances.

C.C : Comment est née l’idée de proposer du batchcooking ?

Delphine : De mon expérience personnelle. Les jeunes mères en postpartum n’ont souvent pas le temps de prendre soin d’elles-mêmes car elles se concentrent sur les soins du bébé. Elles négligent souvent leur alimentation, ce qui peut entraîner des conséquences lourdes sur leur état physique et émotionnel. Moi-même, après la naissance de mon premier enfant, je mangeais souvent des pâtes par manque de préparation. Entre la naissance de ma fille et de mon fils, j’ai découvert le Mois d’Or et j’ai commencé à préparer des repas à l’avance pour mon deuxième postpartum. Mon mari me préparait des bouillons et des plats adaptés, et j’ai constaté une réelle différence dans mon état physique et émotionnel. C’est pourquoi, j’ai voulu mettre l’accent sur l’alimentation pour accompagner au mieux les femmes.

C.C : Quelle est la spécificité de votre service de batchcooking ?

Delphine : J’ai toujours un appel avec la mère pour connaître ses préférences alimentaires (végétarienne, végétalienne, etc.) et savoir combien de membres composent la famille. Puis, j’envoie un catalogue adapté aux besoins de la future mère dont beaucoup de recettes sont issues de ma formation avec le Mois d’Or. Je propose trois plats chauds et deux desserts ou collations (salées et sucrées). 

Je fournis ensuite la liste des courses à faire. Je respecte les habitudes de consommation des parents, dans ce sens, je préfère qu’ils fassent eux-mêmes les courses. Puis, je viens cuisiner à domicile pendant trois heures. Au-delà de la logistique, je suis une présence rassurante, prête à écouter et à répondre aux questions. L’idée est de préparer quatre plats principaux. Le service est conçu principalement pour la mère, mais si le reste de la famille en profite, tant mieux. Quand le co-parent reprend le travail, cela permet d’alléger sa charge mentale.

Florence Keller, accompagnante postnatale propose du batchcooking à domicile
Florence Keller, professionnelle du Mois d'Or à Lyon et dans la Vienne
Batchcooking à domicile

Delphine Gionco présente ses préparations lors d’un service à domicile de batchcooking autour de Baziège

Florence : De même que pour Delphine, la première étape consiste en un appel pour connaître les goûts des parents et adapter les recettes que je vais proposer. Je m’inspire des recettes du Mois d’Or que j’ai apprises lors de la formation. Une demi-journée comprend la préparation de deux plats complets. Je prévois des portions conséquentes qui incluent des plats, des boissons, des encas et des petits déjeuners, tout en veillant à ce qu’ils soient qualitatifs et nutritionnels.

C.C : Quels sont les plats que vous proposez le plus souvent ?

Delphine : Les lasagnes, des gratins, des plats mijotés comme le bœuf carotte, le kitchari (plat ayurvédique à base de haricots mungo particulièrement indiqué durant le Mois d’Or), des collations et des desserts comme les galettes de légumes. Je m’adapte aussi en fonction de l’âge du bébé.

C.C : Pourquoi est-il important que la mère profite d’une alimentation spécifique durant le Mois d’Or et le postpartum ?

Delphine : L’alimentation est la première des médecines. Pendant la grossesse et l’accouchement, le corps dépense énormément d’énergie et traverse de grands bouleversements. L’appareil digestif et l’utérus prennent du temps pour revenir à leur place, et l’élimination des fluides comme les lochies et la transpiration nécessite un soutien. Une alimentation adaptée aide à la cicatrisation des tissus, limite la fatigue et soutient la santé mentale de la mère, favorisant la mise en place de l’allaitement.

Florence : En postpartum, on revient vite aux besoins primaires. Le sommeil est forcément haché durant les premières semaines. Si, en plus, il y a la charge mentale de savoir quoi manger, c’est compliqué. Prendre soin de soi à travers l’alimentation aide beaucoup. L’idée est de proposer des plats qui changent du quotidien, innovants et gastronomiques. Les plats doivent être réconfortants et généreux.

C.C : Quels avantages y a-t-il à se rendre directement au domicile des parents pour offrir ce service ?

Florence : Aller à domicile permet de prendre soin des parents et de créer un lien avec eux. Être à domicile permet d’être avec la mère selon ses besoins du moment.

C.C : Quel est le coût de ce service et comment est-il accessible ?

Delphine : Le service coûte 150€ et peut être payé via le CESU, car il est considéré comme une activité de service à la personne, ce qui assure environ 5 jours de repas à l’échelle d’une famille de quatre.

Florence : Le service coûte 130€ pour une demi-journée. J’interviens dans toute la métropole de Lyon et en Vienne.

C. C : Quels sont vos plats fétiches ?

Delphine : Mon plat favori est le dhal de lentilles corail du Mois d’Or. Côté sucré, j’adore les boules d’énergie, le brownie choco-patate douce et les cookies à base de flocons d’avoine, bananes et pépites de chocolat. En trois heures, je prépare en moyenne cinq plats pour quatre personnes.

Florence : La tajine sucré-salé est mon plat fétiche. Je propose aussi des plats familiaux comme des cocottes avec des légumes et des épices, des curries, etc. On peut vraiment adapter avec des légumes de saison, que ce soit végétarien ou non.

C.C : Quels sont vos conseils pour bien récupérer après l’accouchement ?

Delphine : Il est crucial de demander du soutien autour de soi. Les gens sont souvent bien intentionnés, mais ne savent pas toujours comment aider. Il faut aussi s’autoriser à penser à soi et à se reposer, en ne faisant rien d’autre que de prendre soin de son bébé.

C.C : Quelles différences remarquez-vous chez les mères avant et après une séance de batchcooking ?

Delphine : Les mères sont contentes d’avoir une professionnelle à qui elles peuvent parler de leurs besoins, durant une période où on est particulièrement sensible à la fatigue. Elles sont ravies d’avoir des plats déjà préparés, ce qui leur enlève une grande part de la charge mentale. Elles se sentent soulagées et peuvent se concentrer sur leur vécu, elles prennent le temps de « digérer » l’événement de l’accouchement et elles retrouvent de la disponibilité psychique pour prendre soin de leur bébé. 

Les plats équilibrés les incitent à maintenir une alimentation saine. Je m’assure également qu’elles disposent de contenants appropriés pour respecter la chaîne du froid et leurs habitudes de consommation.

C.C : Où intervenez vous ?

Delphine : J’interviens dans un rayon de 25km autour de Baziège: Saint-Jean, L’Union, Balma, Verfeil, Drémil-Lafage, Caraman, Quint-Fonsegrives, Saint-Orens-de-Gameville, Lauzerville, Ramonville-Saint-Agne, Portet-sur-Garonne, Lacroix-Falgarde, Auzeville-Tolosane, Castanet-Tolosan, Labège, Sainte-Foy-d’Aigrefeuille, Escalquens,

 Péchabou, Escalquens, Belberaud, Montlaur, Baziège, Montgiscard, Ayguesvives, Venerque, Montbrun-Lauragais, Saint-Léon, Villenouvelle, Montesquieu-Lauragais, Montgaillard-Lauragais, 

Villefranche-de-Lauragais, Gardouch, Renneville, Trébons-sur-la-Grasse, Nailloux, Calmont, Avignonet-Lauragais, Saint-Félix-Lauragais, Revel, Toulouse.

Florence : Dans toute la métropole de Lyon et en Vienne !

Pour être accompagné par Delphine Gionco, rendez-vous sur son profil ici.

Pour être accompagné par Florence Keller, rendez-vous sur son profil ici. 

Si vous souhaitez devenir Accompagnante postnatale à domicile pour le Mois d’Or, suivez notre programme en vous inscrivant ici.

Pour davantage de recettes adaptées au postpartum, pensez à télécharger nos 9 snacks sains et gourmands en faveur de la régénération maternelle

Picture of Céline Chadelat

Céline Chadelat

Autrice du best-seller "Le Mois d'Or, bien vivre le premier mois après l'accouchement", formatrice et Accompagnante postnatale du Mois d'Or

Découvrir son profil sur l'annuaire