Le problème N°1 pendant le Mois d’Or (et comment l’éviter)

Le mois qui suit l’accouchement est l’un des plus beaux moment de la vie d’une mère. Mais ces semaines sont aussi très éprouvantes…

C’est pourquoi (on ne le répète jamais assez aux futurs parents 😊) c’est important de préparer le Mois d’Or et le postpartum avant même la naissance de l’enfant.

Et être accompagné par un(e) professionnel(le) du Mois d’Or permet de se préserver des difficultés principales du post-partum. Un(e) professionnel(le) spécialisé(e) dans l’accompagnement des femmes pendant leur postpartum et de confiance que vous pouvez trouver dans l’annuaire du Mois d’Or.

Mais aujourd’hui avec la sur-information et internet, on voit souvent des couples qui se sont préparés seuls ou avec leur entourage proche, sans forcément faire appel à des professionnels spécialisés dans le post-partum.

Très informés, ils prévoient tous les aspects pratiques pour Le Mois d’Or :

– Le co-partenaire a bien validé son congé parental et est là pour gérer toutes les tâches ménagères.

– Ils ont préparé de bon petits plats en avance pour 40 jours !

– Certains prévoient même d’avoir une femme de ménage ou une baby-sitter pour la fratrie.

– Ils ont invité des amies ou la famille pour se faire aider dans l’organisation quotidienne… Ou au contraire ils ont interdit les visites pour éviter les conseils infantilisants ou les reproches culpabilisants.

Pourtant, leur Mois d’Or ne se déroule pas comme prévu, et une grande souffrance pour la mère peut naître.

Un point essentiel à ne pas négliger…

Beaucoup oublient un point essentiel pour la mère (et le co-parent) !

Un point essentiel que nous essayons vraiment de transmettre aux professionnel(le)s du Mois d’Or dans nos formations.

Il s’agit de répondre au besoin émotionnel intense de la mère.

Beaucoup de mères attendent du père (ou du co-parent) un véritable soutien émotionnel. Un soutien sans faille qui pourrait les aider à traverser toutes les émotions par lesquelles elles passent pendant cette période de vulnérabilité.

Mais c’est un écueil car beaucoup de co-parent ne peuvent pas répondre à ce besoin essentiel pendant le Mois d’Or.

Car les co-parents aussi sont traversés par de nouvelles émotions.

Ils essaient de trouver leur nouvelle place, et s’approprier leur tout nouveau rôle dans leur famille encore en construction.

Eux aussi ont besoin de moment de répit et de qualité avec la mère et le nouveau-né.

Et même s’il sont présents avec une bienveillance et une empathie extraordinaire, c’est souvent difficile pour eux de vivre leurs débuts de parentalité tout en devant soutenir la femme qu’ils aiment sereinement, sans courir au four et au moulin toute la journée.

Bien sûr, ils seront là pour soutenir la nouvelle mère (à leur façon), mais il est essentiel de prévoir un accompagnement émotionnel sans faille complémentaire.

Un cercle de plusieurs personnes appelées les “bonnes étoiles” du Mois d’Or qui seront là pour “materner” la mère. Ces personnes seront 100% opérationnelles pour accueillir toutes les émotions intenses de la mère et affronter sereinement cette phase de bouleversements vécue par la mère.

Le co-parent ne devra pas hésiter à coordonner ce cercle de bonnes étoiles et à leur déléguer le plus de tâches possibles pour justement être présent pour sa femme sur le plan émotionnel.

Mais tous les co-parents n’ont pas cette capacité de répondre à un besoin émotionnel intense, et dans ce cas, faire intervenir une bonne étoile pour y répondre peut être libérateur pour le co-parent et apaisant pour la femme.

C’est pourquoi, dans ce cercle de “bonnes étoiles”, il est important de prévoir une personne qui assurera une écoute attentive et bienveillante de par sa formation ou de par ses qualités naturelles.

Parfois, certaines amies sont parfaites pour cela mais d’autres fois, ce n’est pas exactement ce dont le couple a besoin ou alors aussi adorables qu’elles soient, elle ne sont pas assez disponibles.

Un(e) professionnel(le) du Mois d’Or prend alors tout son sens ! Car le couple sera SA priorité et car sa formation lui donne toutes les qualités et outils pour accompagner les mouvements de la Matrescence.

En prévoyant cette personne clé (professionnelle ou non), le couple met toutes les chances de son côté pour permettre à la mère et au co-parent de s’épanouir pleinement dans son nouveau rôle et dans son nouveau couple.

Grâce à cet accompagnement émotionnel, la mère et le co-parent pourront aussi mieux se retrouver en comprenant ce que l’un et l’autre traversent.

Protéger son couple grâce à un accompagnement émotionnel durant le Mois d’Or

En étant accompagné par un(e) professionnel(le) du Mois d’Or, le couple se donne plus de chances de pouvoir former une super équipe soudée, notamment en vivant de nombreux moments de douceur baignés dans l’ocytocine.

Ce qui permettra par la suite de favoriser une relation épanouissante pour le couple qui subit lui aussi un remaniement profond en passant du “couple amoureux” au “couple parental” et qui implique de nouvelles responsabilités communes.

Pour ne pas subir tous ces changements et permettre une relation harmonieuse et épanouissante pour chacun, cela vaut vraiment le coup de se faire accompagner (avant même la naissance de l’enfant !).

Pour illustrer nos propos, nous vous proposons d’écouter le témoignage de Zoé, la merveilleuse maman d’une petite fille et notre invitée du podcast “Parle-moi de ton Mois d’Or” qur vous pouvez retrouver sur Spotify, Deezer ou Apple Podcats en recherchant “Parle-moi de ton Mois d’Or”.

Vous aussi, n’hésitez pas à nous partager votre ressenti en tant que professionnel(le) ou votre expérience en tant que femme et maman.